0

Accueil > Articles > Tous les articles > Comparaisons entre les caractéristiques des communes littorales et le reste du territoire métropolitain

Comparaisons entre les caractéristiques des communes littorales et le reste du territoire métropolitain

Outils de gestion, de protection de la nature, d’aménagement et d’urbanisme

Rédacteur : Sébastien Colas, SOeS

Les communes littorales ont des caractéristiques socio-économiques et environnementales qui leur sont propres. Elles sont par exemple plus densément peuplées, plus tournées vers l’économie résidentielle, et disposent de plus d’espaces naturels ouverts que la moyenne métropolitaine.

Ainsi, comparer la valeur d’un indicateur calculé pour toutes les communes littorales à la moyenne hexagonale peut ne pas être totalement satisfaisant. Un travail de stage a donc été réalisé pour comparer les caractéristiques des communes du bord de mer à celles de l’ensemble du territoire par classe de taille de communes.

Contexte général

La répartition de la taille de population des communes littorales est très différente de la moyenne hexagonale. Les communes de moins de 500 habitants y sont 3,5 fois moins nombreuses alors que les communes de plus de 1 000 habitants sont plus importantes. La part des communes de 10 000 à 50 000 habitants est ainsi 5 fois plus importante en bord de mer.

Figure 1 : Répartition des communes métropolitaines en fonction de leur population.

Vers le haut

Âge des habitants

Figure 2 : Indice de vieillissement des communes métropolitaines.

L’indice de vieillissement est le rapport entre le nombre de personnes de plus de 60 ans et celles de moins de 20 ans. Plus il est important et plus les personnes âgées sont nombreuses. A l’inverse, plus il est faible et plus les jeunes sont importants dans la population étudiée.
En France métropolitaine, cet indice est inférieur à 100, quelle que soit la taille des communes considérées. Cet indice est beaucoup plus élevé pour les communes littorales quelle que soit l’importance de leur population. Il est par exemple supérieur à 120 pour les communes du bord de mer de moins de 10 000 habitants.
Formule : (nombre de personnes de 60 ans et plus / nombre de personnes de moins de 20 ans)*100

Vers le haut

Cette particularité littorale ressort très nettement sur les côtes centre-atlantiques comme le montre la carte 1. 

Carte 1 : Indice de vieillissement des communes du Centre-Atlantique.

Vers le haut

Évolution de la population

Figure 3 : Évolution relative de la population dans les communes métropolitaines entre 1999 et 2006

L’évolution relative de la population entre 1999 et 2006 suivant le nombre  d’habitants des communes diffère nettement de la moyenne métropolitaine dans les communes littorales. La croissance démographique y est nettement plus forte dans les communes de moins de 50 000 habitants, alors qu’elle est plus faible dans les communes de plus de 50 000 habitants, correspondant, pour certaines, à des villes industrialo-portuaires dont la population diminue.