0

Accueil > Articles > Tous les articles > Le projet trans-Manche C-Scope : combiner la planification maritime et côtière en Europe

Le projet trans-Manche C-Scope : combiner la planification maritime et côtière en Europe

Outils de gestion, de protection de la nature, d’aménagement et d’urbanisme , Pression des activités humaines terrestres et maritimes

Rédacteur : Kathy Belpaeme, Centre de coordination GIZC - Belgique

Gérer les pressions sur la côte

Les zones côtières forment un environnement particulièrement dynamique, productif mais vulnérable et sujet à de nombreuses demandes parfois contradictoires.

La planification pour ces territoires a souffert d'un manque de concertation. Les partenaires du programme Interreg C-SCOPE ont été au premier rang des réflexions nationales et européennes en faveur d’une gestion plus intégrée du littoral et des eaux côtières et du concept de la planification spatiale maritime. Etant donné les pressions actuelles et à venir sur le littoral concernant son développement et le changement climatique, ainsi que la concurrence potentielle pour l'espace entre des secteurs tels que le transport maritime, la pêche, le tourisme et les énergies renouvelables, il y a un besoin clair d'approche plus intégrée.

Une condition fondamentale pour la réussite de la gestion intégrée du littoral est une approche optimale de la gestion qui établisse un lien entre les environnements terrestres et maritimes. C-SCOPE entend fournir des études de cas concrets sur la manière d’arriver à cette fin, dans l'intérêt des économies et de l'environnement local. Le projet adoptera une approche de type « bottom-up » reposant sur un fonctionnement efficace en termes de coût du partenariat.

Contours du projet

À travers des études de cas reposant à la fois sur la cartographie terrestre et les nouvelles technologies, des cadres de planification seront illustrés aux niveaux régional, sous-régional et local. Ils aideront les utilisateurs à mettre en œuvre les principes transversaux de développement durable et à améliorer la relation entre les paysages côtiers protégés et leurs équivalents marins. 
Un nouveau cadre de gestion de zones côtières est insuffisant sans outils pour l'appliquer. Le projet développera un nouvel outil de planification appelé l' «explorateur côtier» qui, d’un simple clic, fournira aux gestionnaires, décideurs, et aux autres acteurs, toutes les informations importantes pour prendre des décisions. Enfin le projet déterminera les modèles les plus pertinents pour la prise de décision à long terme et assurera la diffusion de l’information littorale. 
Il y a trois éléments-clé dans C-SCOPE, tous liés, afin de fournir une information et des modèles pour soutenir la gestion durable du littoral.

1. Développer un projet maritime pilote pour des secteurs spécifiques du Dorset et des côtes belges.  La région pilote du Dorset s'étend de Durlston Head à Portland Bill. Elle accueillera les compétitions de voile des jeux olympiques en 2012. Le secteur pilote belge s'étend du port de Zeebrugge à la baie de Heist (commune de Knokke-Heist). 

2. Un outil innovant et unique de planification appelé « coastal explorer Planning » améliorera la prise de décision pour l'environnement marin. 

3. Un outil interactif appelé « Coastal Explorer » fournira tous les types d'information marine et côtière sur Internet mais aussi par l’intermédiaire de bornes interactives le long de la côte de Dorset.

Figure 1 : territoires concernés par le projet C-Scope.
Figure 1 : territoires concernés par le projet C-Scope.

Activités

Activité 1 : développement d’un cadre destiné à intégrer la planification maritime et terrestre
Un plan de gestion maritime sera développé par chacun de partenaire du programme à différentes échelles dans des secteurs désignés comme aires marines gérées (marine management areas –MMA). Chaque zone sera décrite en détail en termes de frontières, environnements physique et biologique et facteurs socio-économiques comprenant toutes les utilisations sectorielles. Dans le Dorset, cette information sera complétée par trois études :
- carte des fonds marins ;
- étude des paysages terrestres et marins ;
- étude des capacités de développement des énergies renouvelables en mer.
En Belgique, une etude-cadre sur la gestion intégrée des zones côtières sera réalisée.
Le processus de consultation de l’ensemble des acteurs sur le développement de ce plan est important. Le projet utilisera les meilleurs outils de gestion spatiale et de communication pour développer ce plan. Cela permettra le consentement de tous autour des principes développés par le plan.

Activité 2 : outils pour soutenir une économie et un environnement durables
Un outil de planification appelé « Coastal Explorer Planning » sera développé pour fournir des informations sur les politiques, l'écologie, les utilisations actuelles et les éléments de paysages côtiers et marins aux gestionnaires, aménageurs et autres acteurs pour alimenter la prise de décision sur le littoral. Avec cet outil, il sera possible de choisir n'importe quel point dans les aires marines gérées, et, en un clic, d’obtenir des informations sur l’environnement et les politiques mises en œuvre dans ce secteur. L’intégration de nouveaux indicateurs de développement durable ou d’indicateurs mis à jours dans cet outil ajoutera de la valeur à ce système.
Les tâches effectuées dans le cadre de l'activité 1 permettront d’établir un cadre politique de gestion intégrée terre/mer. Le but de l'activité 2 est de mettre en place le mécanisme pour communiquer ces politiques sur le terrain. Des formations seront alors développées sur l’ensemble du trait de côte pour apprendre l'utilisation de cet outil.

Activité 3 : obtenir l'engagement GIZC par l'implication des parties prenantes
Cette activité comprend le développement d’un centre d'information littorale interactif appelé « coastal Explorer » et la fourniture de ces informations et de données en temps réel, telles que les conditions météorologiques et de mer, avec une série de bornes interactives sur le littoral (bornes « coastal explorer »). Il est espéré que les informations fournies permettront un engagement à long terme de la population vers les principes de la GIZC en établissant des codes de bonne pratique. Le développement de cet outil bénéficiera aussi à l’économie maritime locale et plus largement à l’ensemble de la communauté en fournissant des avantages tangibles et encourageant le tourisme durable.
L'explorateur littoral interactif sera un outil de cartographie permettant au grand public d'accéder à une information littorale téléchargeable sur Internet ou à partir des bornes interactives. Il permettra de voir des informations comme les cales, les ports de plaisance, les sentiers littoraux, les zones de navigation, les plages ou les spots pour observer la faune tout aussi bien que des manuels d'instruction sur le tourisme durable et la sécurité sur le littoral. Dix bornes interactives seront installées. Elles se composeront d’ordinateurs à écran tactile et seront connectées à la base « coastal explorer interactive ».