Accueil > Fiches > Fiche “Evolution de la construction de logements par types entre 1990 et 2006 dans les communes littorales métropolitaines“

Evolution de la construction de logements par types entre 1990 et 2006 dans les communes littorales métropolitaines

A retenir

Résidences secondaires ou principales :
- Les résidences principales représentent 83% des surfaces de logements construits sur le littoral de 1990 à 2006. Leur construction a fortement diminué jusqu’en 1993 et augmente depuis 1997 du fait certainement des différentes aides fiscales à l’investissement locatif.
- La construction de résidences secondaires représente 17% des surfaces de logements construits sur le littoral entre 1990 et 2006, cette part étant de 4,5% pour l’ensemble du territoire métropolitain.
- La part de la construction des résidences secondaires sur l’ensemble des logements commencés est très variable sur le littoral. Elle est forte pour le littoral de Vendée, de Charente-Maritime, des Landes, de l’Aude, de Corse du sud et de la Somme alors qu’elle est faible pour le littoral de PACA, des Pyrénées-Atlantiques et du Nord.

Logements individuels, individuels groupés ou collectifs :
- Après avoir baissé jusqu’en 1993, les surfaces construites en logements individuels purs et groupés ont augmenté jusqu’en 2000 et stagnent depuis. Elles représentent 67,8% de l’ensemble des surfaces de logements construits sur le littoral entre 1990 et 2006. Les côtes bretonnes totalisent à elles seules près du tiers des superficies construites en logements individuels sur l’ensemble du littoral.
Ce type de construction pose d’importants problèmes de gaspillage de l’espace littoral. Elles provoquent progressivement le mitage de l’espace rural et péri-urbain au détriment des territoires agricoles et des milieux naturels.
- Après avoir régressé, la construction de logements collectifs a fortement augmenté depuis 2002 bénéficiant des aides à l’investissement locatif. Ceci correspond à une meilleure utilisation de l’espace et à une densification du tissu urbain existant. Le littoral de Provence-Alpes-Côte d’Azur représente 35,5% de la totalité des surfaces de logements collectifs construits sur le littoral métropolitain durant la période étudiée.