Accueil > Fiches > Fiche “Erosion côtière sur le littoral métropolitain“

Erosion côtière sur le littoral métropolitain

A retenir

L’érosion du littoral est un risque important en métropole, suivant la vulnérabilité du site concerné. Elle touche le quart des côtes, soit 1720 km. A l’opposé, près de la moitié des côtes sont stables (3110 km).

Selon sa nature, le littoral évolue différemment :
  • Les côtes sableuses reculent sur la moitié de leur linéaire, soit 1150 km.
  • Les côtes vaseuses (vasières, estuaires et marais maritimes) s’engraissent dans les 2/3 des cas, soit 370 km de côtes.
  • Les littoraux rocheux sont stables et peu attaqués par la mer sur les 3/4 de leur linéaire soit 2130 km. Les roches sédimentaires dont les falaises calcaires font exception et sont souvent soumises à l’érosion.

 

La part du littoral naturel en recul est très variable sur le littoral métropolitain. Elle est faible (<10%) en Corse et en Ile et Vilaine. Elle est par contre très forte (>70%) dans le Pas de Calais, en Seine Maritime, dans le Calvados et dans le Gard.