Tableau récapitulatif


Tableau 1 : projection de population en 2040, scénario central
Sources : Insee, projection de population 2007-2040. Traitements : SOeS (Observatoire du littoral).

Evolution du nombre d’habitants


Analyse générale

La croissance de la population des départements littoraux constatée jusqu’à présent ne devrait pas s’essouffler. D’après les travaux publiés par l’Insee fin 2010, en prenant comme hypothèse le maintien des tendances démographiques récentes (scénario central), la population des départements littoraux devrait plus croître que celle des départements non littoraux entre 2007 et 2040, avec des hausses respectives de + 19 % et + 13 %. La population des départements littoraux devrait ainsi augmenter de 4,5 millions d’habitants : 3,9 millions en métropole, soit une hausse de 17 %, et 660 000 en outre-mer, soit + 36 %.

Selon ce scénario, les départements littoraux concentreraient près de 40 % de la population française en 2040 et leur contribution à l’accroissement de la population française serait de 47 % sur l’intervalle étudié.

Entre 1999 et 2006, les communes littorales ont représenté à elles seules 30,7 % de la croissance démographique des départements littoraux. Si ce ratio se maintient durant la période 2007-2040, la population des communes littorales pourrait augmenter de 1,4 million d’habitants suivant le scénario central et atteindre plus de 9 millions d’habitants en 2040.

La gestion de cette forte croissance de la population sera un enjeu important d’aménagement du territoire en bord de mer et en profondeur dans les terres afin de concilier les différents usages sur cet espace : activités primaires, extension de l’urbanisation, espaces protégés, économie résidentielle...
Quel que soit le scénario retenu par les projections de l’Insee, la croissance de la population est toujours plus forte en outre-mer, en particulier en Guyane, que dans les départements métropolitains, littoraux ou non.

Figure 1 : projection de population en 2040 suivant différents scénarii
Sources : Insee, projection de population 2007-2040. Traitements : SOeS (Observatoire du littoral).

√Čtude par fa√ßade maritime

En tenant compte du scénario central de l’Insee, la croissance de la population ne serait pas homogène sur les façades maritimes métropolitaines entre 2007 et 2040. La population des départements littoraux de la façade Manche – mer du Nord n’augmenterait que de 4,2 % alors que la hausse serait très forte dans les départements de la façade atlantique (+ 26,8 %) et du pourtour méditerranéen (+ 19,3 %).

A eux seuls, les dix départements littoraux de la façade atlantique absorberaient près du quart (22,3 %) de la croissance démographique de la France de 2007 à 2040, avec 2,1 millions de nouveaux habitants.

Dans le détail, la croissance estimée de la population dépasserait 20 % en Ille-et-Vilaine, du Morbihan aux Landes, des Pyrénées-Orientales au Gard et en Haute-Corse.

Figure 2 : projection de la population des départements littoraux par façade maritime entre 2007 et 2040, scénario central
Sources : Insee, projection de population 2007-2040. Traitements : SOeS (Observatoire du littoral).

Evolution de l‚Äô√Ęge de la population


Selon le scénario central de l’Insee, la population des départements littoraux devrait assez fortement vieillir en métropole et en outre-mer de 2007 à 2040. En 2040, près du tiers (32,1 %) des habitants des départements littoraux aura plus de 60 ans, ce ratio sera un plus faible dans le reste du territoire, 30,1 %.

La part des plus de 60 ans serait plus élevée dans les départements littoraux métropolitains (32,5 %) que dans ceux d’outre-mer (27,4 %) où elle devrait cependant plus que doubler sur la période étudiée (13,6 ÔɆ 27,4 %).

Figure 3 : classe d‚Äô√Ęge des habitants des d√©partements littoraux en 2007 et 2040, sc√©nario central
Sources : Insee, projection de population 2007-2040. Traitements : SOeS (Observatoire du littoral).
En 2040, si les tendances démographiques récentes se maintiennent, beaucoup de façades littorales régionales auraient une part très importante de personnes âgées de plus de 60 ans, les parts les plus importantes concerneraient la Basse-Normandie, le Poitou-Charentes, la Corse et les deux régions antillaises. Dans le détail, les littoraux départementaux ayant les plus forts pourcentages seraient la Manche, la Charente-Maritime, les Landes, les Pyrénées-Orientales, l’Aude, le Var, les départements corses et antillais.

Figure 4 : part des personnes √Ęg√©es de plus de 60 ans en 2007 et en 2040
Sources : Insee, projection de population 2007-2040. Traitements : SOeS (Observatoire du littoral). Note : seuls sont pris en compte les départements littoraux pour les différentes régions littorales et façades maritimes.
Le vieillissement marqué de la population des départements littoraux aura très certainement un impact sur la place de l’économie résidentielle et l’offre locale de services mais aussi sur les enjeux liés aux risques naturels en bord de mer.

Pour en savoir plus


Selon le scénario central de l’Insee, les départements de l’arc atlantique, du littoral du Languedoc-Roussillon et de Guyane figurent parmi ceux ayant les plus fortes augmentations relatives de leur population entre 2007 et 2040, avec les départements de Rhône-Alpes et de Midi-Pyrénées.

Carte 1 : évolution de la population entre 2007 et 2040, scénario central
Sources : Insee, projection de population 2007-2040. Traitements : SOeS (Observatoire du littoral).
En dehors de la façade Manche – mer du Nord, la population de nombreux départements littoraux devraient comprendre une part importante de personnes âgées de plus de 60 ans en 2040. Cela les rapproche des départements nettement plus ruraux du centre et de l’est de la France.

Carte 2 : part des personnes √Ęg√©es de plus de 60 ans en 2040, sc√©nario central
Sources : Insee, projection de population 2007-2040. Traitements : SOeS (Observatoire du littoral).