Accueil > Fiches > Fiche “Soldes naturels et migratoires dans les communes littorales m√©tropolitaines de 1962 √† 2009“

Soldes naturels et migratoires dans les communes littorales métropolitaines de 1962 à 2009


Service de l'Observation et des Statistiques, 20/02/2015

Sous-thème :

Sous-thème non précisé

Zone(s) géographique(s) : M√©tropole
DPSIR : Pressions
Couverture temporelle : 1962-2009


C

ontexte


Les communes littorales hébergent plus de 6,1 millions de résidents permanents. Cela représente une densité de population 2,5 fois supérieure à la moyenne métropolitaine. Cette population a tendance à augmenter du fait, notamment, de soldes migratoires très souvent positifs. Cela se traduit par un maillage de plus en plus dense du tissu urbain sur les façades littorales.

De nombreuses problématiques spécifiques sont la conséquence directe de cette forte population : transports difficiles, constructions importantes, mitage des milieux naturels et des trames vertes, … L’interprétation de l’évolution de la population du littoral est donc essentielle à la compréhension de la dynamique du territoire littoral.

 

D

éfinition


Les soldes naturels et migratoires sont calculés pour les communes littorales et leur arrière-pays sur la période 1962-2009. D’après les définitions de l’Insee, le solde naturel est la  différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès enregistrés dans chaque commune au cours de la période étudiée. Le solde migratoire est la différence entre le nombre de personnes qui sont entrées sur les communes et le nombre de personnes qui en sont sorties. Ces soldes peuvent être positifs ou négatifs. Leur somme correspond à la différence de population entre les deux dates étudiées.

Les taux annuels des soldes naturels et migratoires sont calculés en déterminant les moyennes géométriques des soldes sur les périodes étudiées. Par exemple, le taux annuel Tx du solde naturel SN entre 1999 et 2009 se détermine comme suit :

Tx = 100x(((SN/Pop[1999]+1)^(1/10))-1)

 

O

bjectifs


Les communes littorales sont densément peuplées et leur population ne cesse de croître. Il est important de comprendre de quelle manière elle augmente et quelle est la part des soldes naturels et migratoires dans cette croissance. La population littorale évolue-t-elle de manière spécifique ? Est-ce que ce sont les soldes naturels ou les soldes migratoires qui déterminent cette évolution ? Les façades littorales se comportent-elles toutes de la même manière ou peut-on définir des grands ensembles évoluant de manière homogène ?