Accueil > Fiches > Fiche “Prix de l’immobilier dans les communes littorales métropolitaines : le cas des appartements anciens “

Prix de l’immobilier dans les communes littorales métropolitaines : le cas des appartements anciens


Service de l'Observation et des Statistiques, 13/04/2012

Sous-thème :

Sous-thème non précisé

Zone(s) géographique(s) : Métropole
DPSIR : Etat
Couverture temporelle : 01-10-2004 / 30-09-2005


C

ontexte


Près de 5,8 millions de personnes résident dans les communes littorales métropolitaines. Cette population ne cesse d’augmenter du fait de flux migratoires très souvent positifs. Par ailleurs, le nombre des résidences secondaires y est très important. Elles représentent plus de 5 millions de lits.

La pression humaine est donc très forte sur cet espace ne représentant que 4% du territoire. Elle engendre mécaniquement une très forte pression immobilière.

 

D

éfinition


Cette fiche porte sur les ventes d’appartements anciens, plus particulièrement sur leur prix moyen de vente au m². On connaît la surface exacte de tous les appartements vendus en France, il s’agit en effet d’une obligation réglementaire (Loi Carrez de 1996).

Les données proviennent de la société Perval, gérant une base de données de la France, hors Ile de France et Corse, sur les mutations immobilières. L’observation des mutations est effectuée sur l’ensemble du territoire par le notariat. Cette collecte n’étant pas obligatoire, toutes les mutations ne sont pas recensées et la base de données ne porte que sur une partie d’entre elles. Les statistiques utilisées permettent cependant d’avoir une idée des niveaux moyens de prix par commune.

Voir : www.immoprix.com

Seules les communes où le nombre de vente de biens est important sont prises en compte. Sur le littoral, cela représente 137 communes, soit 15% de l’ensemble des communes maritimes et un peu plus de 50% de la population totale. Cette fiche n’est donc pas exhaustive. Elle surévalue certainement le prix moyen de l’immobilier sur le littoral en ne prenant en compte que les communes pour lesquelles les ventes sont importantes.

Remarque : les résultats pour la ville de Marseille ne sont pas utilisés, les données Perval n’y étant accessibles que par arrondissement.

 

O

bjectifs


Depuis plusieurs années, on constate une forte hausse du prix de l’immobilier partout en France. L’indice des prix des appartements anciens mis en œuvre par les notaires a ainsi été multiplié par près de 2 (1,86) entre la fin 2000 et 2005. Sur le littoral, la pression immobilière est importante et peut être à l’origine de dynamiques comme :
- l’éloignement des classes sociales moyennes de la côte vers l’arrière-pays ;
- l’augmentation des distances des navettes domicile  travail des personnes travaillant dans les pôles d’emploi littoraux.

Dans ce contexte, cet indicateur est très important et cette fiche doit permettre de répondre à de nombreuses questions : Les prix de vente des appartements sont-ils spécifiques dans les communes littorales ? Existe-t-il de fortes disparités entre les façades et quels sont les types de communes où il est très cher de s’installer ?…